47e Colloque de Fanjeaux, 4-7 juillet 2011

LA PAROLE SACRÉE, FORMES, FONCTION, SENS (XIe – XVe siècle)

Les mots n’ont au Moyen Âge ni la même valeur ni la même fonction que dans les sociétés
modernes, à plus forte raison lorsqu’il s’agit des mots qui disent ou suggèrent le sacré.
Le 47e colloque de Fanjeaux étudiera cette parole sacrée sous des angles très variés, du XIe jusqu’au XVe siècle, tout en tâchant de dégager quelques caractéristiques propres aux régions méridionales. Il s’attachera d’abord aux formes de cette parole (rapports avec l’écrit, modèle biblique, serment, prière et musique), puis à ses fonctions (linguistique et sociale, liturgique, pastorale…), enfin à son sens, dans des études qui nous mèneront des troubadours et de la langue d’oc jusqu’à l’exégèse et à la mystique.

Programme du colloque

Lundi 4 juillet : Formes

9h30 : Introduction, Patrick henriet (Ecole pratique des hautes Etudes – Paris).

10h00 : Vincent Debiais (Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, CNRS – Poitiers) Au-delà de l’efficacité : figurer les paroles de Dieu dans les images monumentales romanes (XIe-XIIe siècle).

10h45 : Guy Lobrichon (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse), La parole des réformateurs du Midi : l’apport des Bibles méridionales (Languedoc, Provence, Italie, XIe-XIIe siècle).

11h30 : Corinne Leveleux-Teixeira (Université d’orléans, IUF), Le serment, une parole sacrée.

15h15 : Patrick Henriet (Ecole pratique des hautes Etudes, Paris), Audi Israel. La parole de Dieu dans l’autel (Catalogne et Languedoc, XIe-XIIIe siècle).

16h00 : Christophe Baillet (Université Michel de Montaigne – Bordeaux III), Prier devant les reliques, d’après les textes de l’Aquitaine méridionale, XIe-XIIIe siècle.

16h45 : Gisèle Clément (Université Paul-Valéry – Montpellier III), L’alliance de la prière et de la définition médiévale de la musique : le motet Pantheon/Apollinis/ Zodiacum/In omnem terram/CT de B. de Cluni (fin XIVe siècle).

mardi 5 juillet : Fonction et Sens

9h00 : Michel Banniard (Université de Toulouse-II, EPhE-Paris), La « langue des esclaves » peut-elle parler de Dieu ? La langue d’oc à la conquête de son acrolecte religieux.

9h45 : Florence Chave-Mahir (CIhAM – UMR 5648, Lyon), La parole dominicaine et le diable dans l’hagiographie.

10h30 : Jacques Paul (Université de Provence), La parole hérétique au milieu du XIIIe siècle.

11h15 : Sophie Delmas (Université Lumière – Lyon II), La parole franciscaine, autour de Louis de Toulouse.

14h30 : Jean-Loup Lemaitre (Ecole pratique des hautes Etudes – Paris), Les lectures de l’office du chapitre, une « lecture sacrée » ?

15h15 : Danièle Iancu-Agou (CNRS – UMR 8584, NGj – Montpellier), Histoire occitano-catalane de la Kabbale, XIIe-XIIIe siècle.

16h00 : Georges Passerat (Institut catholique de Toulouse), La prière des derniers troubadours.

16h45 : Valérie Fasseur (Université de Pau et des Pays de l’Adour) De la paraphrase évangélique à la prière dans le Breviari d’Amor de Matfre Ermengaud.

mercredi 6 juillet

Excursion à Lagrasse et à Saint-Paul de Narbonne

Jeudi 7 juillet : Sens

9h00 : Cécile Voyer (Université Michel de Montaigne – Bordeaux III), Voir et entendre : des mots dans l’image. A propos d’une enluminure du manuscrit 121 de la bibliothèque d’Avignon.

09 h45 : Martin Morard (CNRS- UMR 8584, Laboratoire d’études sur les monothéismes), Sermo vivus et efficax. Valeur et statut de la parole de Dieu dans l’exégèse biblique de Dominique Grima et Armand de Belvézer.

10h30 : Cédric Giraud (Université de Nancy II), Un archevêque en prière. Bernard de Rosier (1400-1475) et son oeuvre mariale.

11h15 : Geneviève hasenohr (Ecole pratique des Hautes Études, Paris) et Martine Pagan (Université Paris IV – Sorbonne), Umplir et sobreondar : Ecriture sainte, métaphore et expérience mystique (British Library, ms Egerton 945).

Conclusions, par Paulette L’hermite-Leclercq (Université Paris IV – Sorbonne).